Martin Rozon

Magicien-Humoriste

Martin Rozon est le frère de son frère, le fils de sa mère et celui de son père, un illustre inconnu. Il n’est ni le neveu, ni l’enfant illégitime, ni même le cousin germain d’un quelconque festival au Québec, mais il se console en se disant qu’en humour, son nom est fait...

Né au son du disco dans les années 70, Martin a grandi longtemps et en beauté à St-Lazare. Tout jeune, il se découvre un talent pour le hockey, sport vénérable de l’idole vénérée, Mario Lemieux. Poursuivant son rêve de faire carrière sur la glace, il s’impose une discipline de fer qui, conjuguée à ses habiletés naturelles, le mènent jusqu’à la Ligue de hockey junior majeure. Une fâcheuse blessure viendra toutefois déjouer le destin...

Grâce à son mentor et ami Gilles le clown, Martin délaisse les tours du chapeau pour se consacrer à ses tours de magie. Dès lors, il s’emploie à développer un style unique où l’humour prend le pas sur les artifices traditionnellement réservés aux magiciens. Sans baguette, sans carte et sans haut de forme, il réussit de petits tours de force aussi étonnants que divertissants.

Dès 1996, Martin exerce sa magie et son sens de la répartie dans les bars. Son nom se retrouve rapidement sur les lèvres des amateurs qui lui décernent le premier prix au concours Magie Montréal. En parallèle, son charme opère sur les gens de la télévision où il multiplie les apparitions. Deux ans plus tard, les grands festivals d’humour mettent Martin Rozon au programme, lui permettant de nouer de très belles amitiés dans l’industrie du clown.

En 2002, le Grand Rire de Québec lui décerne le prix Nez d’Or de la révélation de l’année. C’est la consécration. Malgré des offres qui affluent, Martin choisit de se consacrer au développement de son premier one-man-show. Tout en roulant sa bosse dans les festivals et à la télévision, il travaille en grand secret à l’élaboration d’un spectacle aussi surprenant que sympathique.

L’industrie lui démontre sa satisfaction envers son travail en 2008, alors qu’à l’occasion de deux des événements majeurs de l’année, soit les Oliviers et le Gala de l’ADISQ, Martin reçoit des nominations. Au Gala des humoristes, il est nominé comme Révélation de l’année et à celui de l’Industrie du disque et du spectacle, à titre de meilleur spectacle d’humour.

Martin a déjà à son actif les Premières Parties des Humoristes suivant : Mario Jean, François Morency, Stéphane Rousseau Martin Petit, Dominic et Martin, Réal Béland et les chanteurs Laurence Jalbert et Grégory Charles.

Avec Martin Rozon, la Magie Opère !

Media